Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Cancérologie /
× Dermatologie

46 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
COMBI-AD : association dabrafenib + trametinib dans le traitement adjuvant du mélanome muté sur BRAFV600 au stade III ayant subi une résection chirurgicale
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
COMBI-AD : association dabrafenib + trametinib dans le traitement adjuvant du mélanome muté sur BRAFV600 au stade III ayant subi une résection chirurgicale
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 11 Septembre 2017
L'association d’un inhibiteur de BRAF, le dabrafenib, et d’un inhibiteur de MEK le trametinib, a amélioré la survie chez les patients atteints d'un mélanome avancé (i.e. avec métastases à distance ou stade régional inopérable) présentant une mutation du gène
Lire la suite
Articles scientifiques (44)
Vos patients ont lu (2)
Article Commenté
Source : N Engl J Med. 2017 Sep 10. doi: 10.1056/NEJMoa1709030.
Traitement adjuvant par nivolumab (NIVO) comparé à l'ipilimumab (IPI) après résection complète d'un mélanome de stade III ou IV : étude randomisée en double aveugle, de phase 3 (CheckMate 238)
Dr Caroline Dutriaux (CHU - Bordeaux) le 29 Septembre 2017
NIVO et IPI sont 2 inhibiteurs des points de contrôle approuvés pour le mélanome métastatique, domaine dans lequel ils ont radicalement transformé la survie des patients depuis quelques années. L’IPI est également approuvé aux Etats-Unis pour le mélanome de stade III réséqué, à la dose de 10 mg/kg, sur les données d’une étude de phase 3 démontrant une amélioration de la survie sans...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
BRIM8 : étude randomisée, en double insu et contrôlée comparant vemurafenib en adjuvant contre placebo chez des patients présentant un mélanome muté BRAFV600+ complètement réséqué et présentant un risque élevé de récidive
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 11 Septembre 2017
Le vemurafenib en monothérapie a déjà démontré une activité clinique robuste dans le mélanome avancé/métastatique porteur d’une mutation BRAFV600. Mais sa place dans le mélanome métastatique est supplantée par des stratégies plus actives.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Traitement adjuvant par nivolumab (NIVO) comparé à l'ipilimumab (IPI) après résection complète d'un mélanome de stade III ou IV : étude randomisée en double insu de phase III (CheckMate 238)
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 11 Septembre 2017
NIVO et IPI sont des immunothérapies approuvées pour le mélanome avancé (stade métastatique à distance ou régional inopérable) où elles ont transformé la survie des patients. L'IPI est également approuvé aux Etats-Unis pour le mélanome de stade III réséqué
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
COMBI-AD : association dabrafenib + trametinib dans le traitement adjuvant du mélanome muté sur BRAFV600 au stade III ayant subi une résection chirurgicale
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 11 Septembre 2017
L'association d’un inhibiteur de BRAF, le dabrafenib, et d’un inhibiteur de MEK le trametinib, a amélioré la survie chez les patients atteints d'un mélanome avancé (i.e. avec métastases à distance ou stade régional inopérable) présentant une mutation du gène
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Efficacité du BMS-986016, un anticorps monoclonal ciblant le gène d'activation des lymphocytes 3 (LAG-3), en association avec le nivolumab chez les personnes atteintes de mélanome qui ont progressé au cours d'un traitement antérieur anti-PD-1/PD-L1 dans des populations enrichies ou non en biomarqueurs
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 10 Septembre 2017
Le blocage simultané de LAG-3 et de PD-1 pourrait rétablir l'activation synergique des lymphocytes T et améliorer l'immunité anti-tumorale. Dans une étude de phase 1/2a (NCT01968109), l’association BMS-986016 (anti-LAG-3), désormais nommée relatlimab, + nivolumab
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Résultats de l'essai COLUMBUS, Partie 2 : étude de phase 3 sur l'encorafénib (ENCO) + binimétinib (BINI) par rapport à ENCO dans le mélanome BRAF-muté
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 10 Septembre 2017
L'ajout d'un inhibiteur MEK (MEKi) à un inhibiteur BRAF (BRAFi) dans le mélanome métastatique BRAF V600-muté améliore l'efficacité, y compris la survie sans progression (PFS) et le taux de réponse objectif (ORR), et atténue certaines toxicités associées au BRAFi.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Epacadostat plus pembrolizumab chez les patients atteints d'un mélanome avancé : résultats des études d'efficacité et d'innocuité de phase 1 et 2 ECHO-202/KEYNOTE-037
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 10 Septembre 2017
Les tumeurs peuvent échapper à l'immunosurveillance par l’induction de l’activité de l'indoleamine 2,3-dioxygenase 1 (IDO1). L'épacadostat (E) est un puissant inhibiteur sélectif de l'enzyme IDO1. L'association de E + l'inhibiteur PD-1 pembrolizumab (P) a été évalué dans une étude de phase 1/2 portant sur plusieurs types de tumeurs. 
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Caractérisation des réponses complètes chez les patients atteints d'un mélanome avancé (MEL) qui ont reçu l'association de nivolumab (NIVO) et d'ipilimumab (IPI), ou de NIVO ou d'IPI seuls
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 10 Septembre 2017
Dans les études cliniques sur le mélanome métastatique traité par immune-check point blockers (en dehors des métastases cérébrales), 10 à 15% des patients traités par des monothérapies anti-PD-1 ont obtenu des réponses complètes (RC) durables.
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Mise à jour de KEYNOTE-022 : étude de phase 1 sur le pembrolizumab (pembro) en première ligne plus le dabrafénib (D) et le trametinib (T) pour le mélanome avancé BRAF-mutant
Pr Philippe Saiag (hôpital Ambroise-Paré - Boulogne-Billancourt) le 10 Septembre 2017
La combinaison d'agents anti-PD-1 avec des inhibiteurs de BRAF/MEK pourrait produire des effets antitumoraux synergiques dans le mélanome BRAF-V600 muté. L'étude phase 1/2 KEYNOTE-022 (NCT02130466) a évalué l'innocuité et l'activité antitumorale des
Lire la suite
Compte Rendu
Source : Cancero.net - Actualités en immuno-oncologie Juillet 2017
L'onco-dermatologie au congrès de l'ASCO 2017 : les immunothérapies à l'ère des combinaisons...
Dr Caroline Dutriaux (CHU - Bordeaux) le 21 Juillet 2017
Dans le mélanome avancé, tumeur phare de la spécialité, on s’est intéressé à l’action d’immunothérapies combinées, ayant pour objectif de renforcer l’efficacité clinique déjà avérée des antiPD1/PDL1, mais aussi de réprimer les résistances secondaires et les phénomènes d’échappement thérapeutique sous monothérapie. Une étude de phase précoce a ainsi montré...
Lire la suite