Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Cancérologie /
× Gastro-entérologie

114 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Essai de phase I/II évaluant le labetuzumab govitecan (antiCEACAM5/SN38) dans le cancer colorectal métastatique prétraité
Article Commenté
Source : J Clin Oncol 2017 ; 35:3338-3346
Essai de phase I/II évaluant le labetuzumab govitecan (antiCEACAM5/SN38) dans le cancer colorectal métastatique prétraité
Pr Jean-Marc Phelip (CHU - Saint-Etienne) le 1 Décembre 2017
Le labetuzumab govitecan est un anticorps bivalent ciblant l’ACE à la surface des cellules tumorales et délivrant in situ du SN38, métabolite actif de l’irinotecan. Le principe est de délivrer de manière ciblée une molécule cytotoxique afin d’en augmenter l’efficacité et de diminuer sa toxicité. Cet anticorps a montré une activité antinéoplasique dans des modèles murins de tumeurs solides et dans des...
Lire la suite
Articles scientifiques (100)
Vos patients ont lu (14)
Article Commenté
Source : J Clin Oncol 2017 ; 35:3338-3346
Essai de phase I/II évaluant le labetuzumab govitecan (antiCEACAM5/SN38) dans le cancer colorectal métastatique prétraité
Pr Jean-Marc Phelip (CHU - Saint-Etienne) le 1 Décembre 2017
Le labetuzumab govitecan est un anticorps bivalent ciblant l’ACE à la surface des cellules tumorales et délivrant in situ du SN38, métabolite actif de l’irinotecan. Le principe est de délivrer de manière ciblée une molécule cytotoxique afin d’en augmenter l’efficacité et de diminuer sa toxicité. Cet anticorps a montré une activité antinéoplasique dans des modèles murins de tumeurs solides et dans des...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Diabetes Care. 2017 Nov 16. doi: 10.2337/dc17-0280.
Thérapies par des incrétines et risque de cancer du pancréas : résultats d'une double cohorte rétrospective incluant plus de 500.000 patients
Dr Julie Sarfati (Paris) le 29 Novembre 2017
Les thérapies incrétines comprennent les analogues de GLP1 et les inhibiteurs de DPPIV. Ces thérapies ont été introduites à la fin des années 2000 et procurent des avantages. Néanmoins, les effets pléiotropiques des incrétines sur les fonctions digestives et le pancréas exocrine (comme la stimulation de la prolifération cellulaire) ont soulevé des inquiétudes sur des effets pancréatiques et...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet. 2017 Oct 5. doi: 10.1016/S0140-6736(17)31827-5.
Premier essai d'immunothérapie de phase 3 positif dans l'adénocarcinome gastrique/oesogastrique
Dr Stefano Kim (CHRU - Besançon) le 29 Novembre 2017
Suite aux résultats prometteurs de l’essai de phase II Keynote-059, le pembrolizumab (un anti-PD1) a récemment obtenu l'autorisation de la FDA pour son utilisation dans les adénocarcinomes gastriques ou œsogastriques PD-L1 positifs (≥1%), réfractaires à au moins 2 lignes de chimiothérapie. Cette fois-ci, un autre anti-PD1, le nivolumab, démontre un bénéfice significatif de la survie dans la même...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Clin Oncol 2017; 24: 2806–13
Impact de la prise d'aspirine et/ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sur le pronostic des patients avec un cancer colorectal
Pr Jean-Marc Phelip (CHU - Saint-Etienne) le 20 Octobre 2017
L’impact pronostique de la prise l‘aspirine sur le pronostic du CCR est connu. Les données concernant la durée et le moment de l’initiation du traitement sont peu nombreuses. De plus peu de données existent sur l’impact des AINS sur la survie spécifique du CCR. 2419 patients avec un CCR invasif diagnostiqué entre 1997 et 2008 identifiés à partir des données de registre de cancers dans...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Thromb Haemost. 2017 Aug 22. doi: 10.1111/jth.13809
Les microparticules générées par les tumeurs du pancréas sont fortement prothrombotiques
Pr David Smadja (Hôpital Européen Georges-Pompidou - Paris) le 17 Octobre 2017
Les patients atteints de cancer du pancréas font partie des cancers les plus thrombogènes et la prévention de la thrombose dans ces situations fait partie des seules situations où le traitement par HBPM est préconisé en prophylaxie de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV). Les tumeurs pancréatiques humaines et les lignées cellulaires expriment des taux élevés de facteur tissulaire (FT) et...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Oncol. 2017 ; 18(5):631-639.
Des résultats prometteurs pour les anti-PD1 dans le carcinome épidermoïde de l'oesophage réfractaire aux traitements standards
Dr Stefano Kim (CHRU - Besançon) le 29 Septembre 2017
Après échec d’une première ligne de chimiothérapie, les options thérapeutiques des carcinomes épidermoïdes de l’œsophage sont limitées. Le gefitinib, un ITK anti-EGFR, n’a pas démontré de bénéfice significatif dans un essai de phase 3, et l’irinotecan semble peu efficace dans cette situation, d’après une analyse rétrospective. Les réponses objectives y étaient respectivement de...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Oncol 2017 ; 18: 823–34
Quelle surveillance endoscopique pour les patients réséqués d'un adénome colorectal à risque intermédiaire ?
Pr Jean-Marc Phelip (CHU - Saint-Etienne) le 22 Septembre 2017
La surveillance par coloscopie des patients à risque de cancer colorectal (CCR) est relativement bien codifiée. Son efficacité en termes de réduction du risque n’a jamais été bien mesurée notamment dans une population à risque intermédiaire de CCR. Le but de cette étude rétrospective, multicentrique, anglaise était d’évaluer l’efficacité (réduction de l’incidence du CCR) d’une stratégie de...
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Quand la pratique clinique exige de dépasser les statistiques : l'histoire du 3 mois versus 6
Pr Côme Lepage (CHU - Dijon) le 12 Septembre 2017
Les résultats globaux de l’analyse poolée des 6 essais ayant comparé une CT adjuvante de 3 mois versus 6 mois (étude de non infériorité) sont négatifs malgré 12 834 patients randomisés. L’analyse exploratoire est en faveur d’une non infériorité de 3 mois pour les tumeurs à faible risque de rechute (T1-3 N1)
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
Analyse poolée IDEA : T1-3 N1 CAPOX 3 mois
Pr Côme Lepage (CHU - Dijon) le 11 Septembre 2017
Depuis la publication des résultats de Mosaïque en 2004, le standard du traitement adjuvant après résection à visée curative des cancers du côlon stade III est le schéma FOLFOX 6 mois. L’utilisation de ce traitement est associée à la survenue d’une neurotoxicité cumulative dose dépendante (Grade 3 12,5% à 6mois).
Lire la suite
Compte Rendu
Source : European Society For Medical Oncology
CCRm MSI: l'association NIVO-IPI n'est pas influencée par le statut RAS/RAF
Pr Côme Lepage (CHU - Dijon) le 11 Septembre 2017
Dans le traitement des cancers colorectaux métastatiques (CCRm) MSI, l’immunothérapie anti-PD1 a démontré son efficacité (Uram JN et al, NEJM 2015). Le but de cette étude était de tester l’association du nivolumab (nivo), anti-PD1, et l’ipilimumab (ipi), anti-CTL4nivo 3 mg/kg + IPI 1 mg/kg / 3 semaines (4 doses) suivi de nivo 3 mg/kg/2 semaines). Parmi les 84 patients MSI inclus 32 présentaient un syndrome de Lynch.
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Décembre 2017
« Quels sont les meilleurs légumes pour la santé ? »
le 1 Décembre 2017
« Il nous faut manger 5 portions de fruits et légume par jour pour rester en bonne santé. Certains légumes nous y aident plus que d'autres », fat savoir Santé Magazine qui indique « ceux à privilégier dans nos assiettes ». Le magazine détaille ainsi  les vertus santé de « la betterave, la carotte, les épinards, les poireaux, les tomates »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actualités en immuno-oncologie Novembre 2017
Immunothérapie et microbiote intestinal
le 29 Novembre 2017
Santé Magazine alerte : « L'immunothérapie, traitement prescrit chez les patients atteints d'un cancer du poumon ou encore de la vessie, et les antibiotiques ne font pas bon ménage révèlent des chercheurs français ». « Ces médicaments provoquent en effet un déséquilibre du microbiote intestinal ce qui n'est pas sans conséquence sur la réponse de l'organisme à ce traitement », explique le...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Octobre 2017
« Chimiothérapie : certaines bactéries peuvent entraver son efficacité »
le 20 Octobre 2017
« De récents travaux [des chercheurs du Weizmann Institute of Science et du MIT] montrent que des bactéries pourraient jouer un rôle majeur dans la résistance de certaines tumeurs à la gemcitabine, une chimiothérapie courante », révèle Santé Magazine. Il rappelle qu’« une tumeur cancéreuse ne ressemble jamais à une autre en raison de plusieurs facteurs comme le système immunitaire du patient »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actualités en immuno-oncologie Septembre 2017
« Ose Immuno s'allie au Gercor pour s'attaquer au cancer du pancréas »
le 29 Septembre 2017
« Au début de l'été, OSE Immunotherapeutics a subi un revers boursier après avoir dû suspendre, temporairement, le recrutement des patients de l'étude clinique de phase III en cours de son candidat médicament phare, Tedopi, dans le cancer du poumon avancé », fait savoir le journal Les Echos. « Nous avons décidé de faire une pause, car nous avons constaté un déséquilibre précoce du ratio...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Septembre 2017
« Maladies parodontales : elles augmentent le risque de cancer »
le 22 Septembre 2017
« Une visite annuelle chez le dentiste est plus que nécessaire lorsqu'on est une femme pour s'assurer d'avoir une dentition en bonne santé », fait savoir Santé Magazine. « Les maladies parodontales correspondent à des atteintes au niveau des gencives, des ligaments, des os alvéolaires », précise l’article qui évoque, par exemple, « la gingivite, une inflammation de la gencive...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Juin 2017
« Les patients transplantés plus à risque de cancer »
le 9 Juin 2017
« Le dépistage du cancer n'est pas un sujet de préoccupation majeur pour les patients transplantés. Ils ont donc plus de risque de décéder de cancer que la population générale », fait savoir Top Santé. « Les chercheurs de l'hôpital St. Michael's de Toronto (Canada) ont examiné les dossiers médicaux de près de 6400 patients ayant reçu une greffe d'organe entre...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Mars 2017
« Il existe des cancers de riches et des cancers de pauvres »
le 10 Mars 2017
« La localisation du cancer dépend de la condition socio-économique du malade. Une observation qui serait, en partie, expliquée par les comportements différents adoptés selon les milieux sociaux », révèle Le Figaro. « Les cancers des lèvres-bouche-pharynx, de l’estomac et du foie sont davantage observés parmi les populations défavorisées. Au contraire...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Février 2017
« Cancer : en 25 ans, la mortalité a chuté de 25% aux États-Unis »
le 10 Février 2017
Dans sa chronique, le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière, indique que « l'American Cancer Society a publié son rapport 2017, mettant en avant une baisse des taux de mortalité par cancer de 25% depuis le pic de 1991 aux États-Unis ».
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Janvier 2017
« Vitamine C : de premiers résultats encourageants dans la lutte contre les cancers du poumon et du pancréas »
le 27 Janvier 2017
« Une étude américaine teste actuellement les premiers effets d'un traitement combinant traitements par chimiothérapie ou radiothérapie et doses élevées de vitamine C en intraveineuse. Les premiers résultats concentrés sur les cancers du poumon et du pancréas, les deux plus meurtriers, sont encourageants », révèle Le Parisien...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : Cancero.net - Actu'Hebdo Octobre 2016
« Le cancer, une maladie socioprofessionnelle ? »
le 21 Octobre 2016
« Le risque de cancer diffère en fonction de la catégorie socio-professionnelle, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention. Riches et pauvres ne sont pas exposés au même type de cancer », révèle Top Santé. Il indique que « les chercheurs de l'Huntsman Cancer Institute...
Lire la suite